Point Manga – Orange

essau

Quelques Infos sur l’oeuvre :

Titre : Orange

Auteur : Takano Ichigo

Éditeur : Akata

Prix : 7,95€

Parution : 2012

Seinen fini en 5 tomes.

Entrée en matière –  Ça parle de quoi? Ça  vient de qui?

Orange est un manga de Takano Ichigo, auteur de la série Dreamin’ Sun. Il reste dans le même style, plein de romance et de tranche de vie. Le manga Orange a également été adapté en film, pour les intéressés  le trailer non officiel : ici.  Dans cette histoire, on retrouve le personnage de  Naho qui reçoit une mystérieuse lettre écrite par celle qu’elle est devenue dix ans plus tard. Cette lettre explique à Naho qu’elle ne doit surtout pas refaire les  mêmes erreurs et aider le garçon qu’elle affectionne tant Kakeru.

Ma critique  

J’avais vu il y a un petit bout de temps déjà la vidéo de Bulledop qui avait totalement adoré ce livre, et le synopsis me rendait très curieuse donc je me suis lancée.

A la réception du manga dans ma boîte aux lettres, ce qui m’a choqué c’est la qualité esthétique de l’oeuvre. Les couvertures sont totalement sublimes! Que ce soit dans les paysages, dans les détails des dessins et surtout dans l’expression des visages, c’est du très joli boulot! Je vous rassure, l’intérieur vaut également le détour. En bref, Orange c’est un bijou visuel.

Niveau histoire, ça se lit très bien car le manga est rempli de poésie et de douceur. Malgré l’omniprésence de la science-fiction à cause de ses « lettres du futures » , ça ne devient pas lourd et compliqué. Les lettres ne donnent qu’un fil conducteur à l’histoire et laissent toute la place à cette atmosphère de gentillesse et de bonnes intentions.

Lire la suite de « Point Manga – Orange »

Publicités

Bit Lit – La Meute du Phénix

Sans5 titre 5

Quelques Infos sur l’oeuvre :

Titre : La Meute du Phénix : Tome 1 – Trey Coleman

Auteure : Suzanne Wright

Éditeur : Milady

Prix : 8,20 €

Parution : 2013

Nombre de pages : 573 pages

Entrée en matière –  Ça parle de quoi? Ça  vient de qui?

La meute du Phénix est un roman de Suzanne Wright, auteure britannique de romance et de fantasy urbaine.  Cette saga est la première disponible en français de l’auteure et comporte pour l’instant quatre tomes, tous centrés sur un duo de loups-garous différents.  Au niveau résumé du livre, on se retrouve avec le personnage de Taryn, une louve latente (qui ne peut pas se transformer) forcée d’épouser Roscoe, un alpha dominateur et violent pour les bienfaits d’une alliance entre lui et son père. Mais voilà, Trey Coleman lui aussi puissant alpha propose un accord à Taryn : s’unir de façon temporaire à lui. Elle gagne une liberté après quelques mois écoulés, lui une puissante alliance avec son père. Tout benef’, cependant l’attirance entre Taryn et Trey s’accroît de jour en jour…

Ma critique 

Après la pub immense que la maison d’édition Milady a fait à cette série, je me suis dit que je tenais peut-être une nouvelle perle entre mes mains, une sorte d’Anita Blake loup-garou. Après tout, on partait aussi avec une jeune fille avec une force cachée inimaginable mais que tout le monde sous-estime, qui parle comme un charretier et qui ne supporte pas qu’on lui marche sur les pieds.

Première surprise, la narration se présente comme une espèce de ping pong entre ce que Taryn et Trey pensent. C’est assez sympa d’avoir deux points de vue mais personnellement je préfère quand ils sont séparés par des chapitres et non pas un peu aléatoirement d’un paragraphe à l’autre. Les chapitres sont assez longs également, je préfère des chapitres plus courts qui facilitent la lecture. Vous me direz que je chipote un peu et c’est vrai, puisque ce qui m’a vraiment déçu dans cet ouvrage n’est pas là.

Lire la suite de « Bit Lit – La Meute du Phénix »

Point Manga – Devil’s line Tome 1

devilsline

Quelques Infos sur l’oeuvre :

Titre : Devil’s line

Auteur :  Ryo Hanada

Éditeur : Kana

Prix : 7,45 €

Parution : 2015

(3 tomes parut en France – Manga en cours)

Entrée en matière – ça parle de quoi? Ça  vient de qui?

Devil’s line est un manga de type seinen (Traduction : la cible éditoriale est un homme de 15 à 30 ans) écrit par Ryo Hanada, un mangaka encore inconnu au bataillon. Il nous propose comme premier manga un mélange d’horreur et de romance. En résumé,  l’histoire commence dans un Tokyo où les vampires existent, mais –comme dhab– ils ne peuvent pas révéler leurs identités donc se font passer pour des humains en vivant parmi eux. Une brigade spéciale contrôlée par le gouvernement est chargée de surveiller les vampires de la ville et de les empêcher de boire du sang humain. Le sang humain provoque chez les vampires des accès de folies incontrôlables ce qui rend la moindre gouttelette de sang interdite. Dans ce manga on retrouve le personnage d’Anzai, hybride demi-vampire et agent de la brigade spéciale, et Tsukasa, jeune étudiante habituée à une vie de routine sauvée in extremis par Anzai , qui lient une attirance réciproque et inexplicable. Problème : il est vampire, elle est humaine.

Ma critique 

Pour commencer, je dois dire que je n’ai pas lu le résumé avant d’acheter le manga, j’ai vu une couverture effrayante, pas mal de sang dans les dessins du seinen et je me suis dit : ok je prends. J’aime les mangas d’horreurs : Doubt,  Judge, King’s game etc… et ça faisait pas mal de temps que je n’avais rien lu dans le genre donc je me suis dit pourquoi pas.  Quelle surprise ça a été de comprendre que le manga parlait de vampires, je m’attendais à des zombies, des monstres, des goules à tout sauf des vampires! Mais bon ma foi, ça ne me dérange pas, vampires, je vous aime aussi ♥

Lire la suite de « Point Manga – Devil’s line Tome 1 »

Littérature anglophone Classique – Jane Eyre

Sans titre 074Quelques Infos sur l’oeuvre :

Titre : Jane Eyre

Auteur : Charlotte Brontë

Editeur : Le livre de poche (jeunesse)

Prix : 4,95 €

Parution : 2014

Nombre de pages : 317 pages

Entrée en matière – ça parle de quoi? Ça  vient de qui?

Jane Eyre a été écrit par Charlotte Brontë en 1847, à cette époque les femmes ne pouvant pas être écrivain, elle le publiera sous le pseudonyme de Currer Bell. Cet ouvrage est largement inspiré de sa vie réelle (pensionnat, la récurrence des morts pour cause de maladie etc…) et le personnage de Helen Burns est censé raconter l’histoire de sa propre sœur. Cependant, je ne peux vous en dire plus sans vous spoiler ouvertement, donc je vous invite à lire la biographie de Charlotte Brontë après la lecture de son livre, c’est très intéressant. Pour vous faire un court synopsis, c’est l’histoire de la jeune Jane vivant à contrecœur avec sa tante et ses horribles cousins, très souvent accusée injustement d’être une enfant rebelle et peu reconnaissante envers sa famille elle sera alors envoyée au pensionnat pour orphelins Lowood où les conditions de vie sont très difficiles.

Je vous propose aujourd’hui ma critique du texte abrégé par le livre de poche jeunesse

Lire la suite de « Littérature anglophone Classique – Jane Eyre »