Les deux Van Gogh

van go.png

Quelques Infos sur l’oeuvre :

Titre : Les deux Van Gogh

Auteure : Hozumi

Éditeur : Glénat

Prix : 10,45€

Parution : 2013

Seinen one shot.

Entrée en matière –  Ça parle de quoi? Ça  vient de qui?

Les deux Van Gogh est le premier et le seul manga d’Hozumi à l’heure actuelle, on sait très peu de choses de l’auteure excepté qu’elle est remportée le prix « Kono manga ga sugoi » en 2014. Pour le syno, c’est un manga historique retraçant la vie de Théodore Van Gogh (vendeur d’art chez Goupil & co.) et son frère, le très talentueux Vincent Van Gogh encore inconnu du public dans la fin XIXeme.

Ma critique  

Ce manga me faisait de l’œil depuis pas mal de temps déjà mais je me suis finalement décidée à l’acheter à la Japan Expo lorsque la vendeuse me l’a conseillé.

Et mon Dieu, quel coup de coeur ! Déjà, l’univers est super sympa et original, ce manga m’a appris énormément de choses sur Vincent Van Gogh et son frère (pour vous dire, je ne savais même pas qu’il avait un frère!), bien qu’évidemment ça reste de la fiction et que Hozumi a pris pas mal de liberté sur la vie de nos deux héros! Ensuite, il se dégage de ce manga une ambiance très particulière, pleine de liberté, d’art et d’émotions tout bonnement splendide. Je suis ressortie de ma lecture totalement subjuguée par ce que ce seinen véhiculait, c’est une vraie leçon de vie et de sincérité. En effet tout au long du manga, Théodore Van Gogh essaye d’ouvrir l’art au peuple : Il combat alors le conformiste et c’est un véritable appel à la tolérance et à l’ouverture d’esprit.

En parlant de Théodore, quel personnage! Il est loin d’être prévisible, très intelligent mais aussi très complexe ce qui fait de lui quelqu’un de très intéressant. Il inspire une certaine prestance et une attitude très distinguée, qui fait tout son charme et lui donne un petit air Sebastian Miachalis (cf. Black Butler) que j’adore! Vincent est le strict opposé de son frère, c’est quelqu’un d’extrêmement simple et naturel. Il n’est pas du tout calculateur et se contente des petits plaisirs quotidiens de la vie, il en capture chaque moment grâce à ses œuvres. Théodore parlera de lui comme étant « infirme » car incapable de se mettre en colère. La relation entre Théodore et Vincent est extrêmement belle mais très compliquée, c’est un mélange d’amour et de jalousie qui est très bien retranscrit par la mangaka, il y a à la fois une grande fierté de Théodore pour le talent de son frère mais également une impression de n’être pas à la hauteur de celui-ci, de ne pas avoir été envoyé sur terre pour accomplir une mission comme Vincent.

J’étais un peu sceptique sur le fait que le manga soit un one-shot, en me demandant si l’histoire aurait le temps d’être assez développé et je suis loin d’être déçue. En un seul tome, Hozumi a réussi à faire à la fois des personnages très recherchés, un scénario intéressant mais il y a également ce petit plus émotions qui fait que l’on n’oublie pas un manga. C’est une oeuvre très émouvante  et je tire mon chapeau à la mangaka pour ça!

Au niveau du graphisme, encore une fois je n’ai rien à redire, j’adore le coup de crayon d’Hozumi! Le personnage de Théodore est superbe, que ce soit dans le regard, les cheveux ou le sourire, je suis comblée!

Je pense que vous ne serez pas surpris si je vous conseille ce manga à mille pour cent et je suis très impatiente qu’Hozumi sorte une nouveauté !

 

really like

Coup de coeur !

Publicités