Point Manga – Lovely Love Lie

LLL image.png

Quelques Infos sur l’oeuvre :

Titre : Lovely Love Lie

Auteure : Kotomi Aoki

Éditeur : Soleil Manga

Prix : 6,99€

Parution : 2009

Shojo en cours ( 16 tomes pour le moment)

Entrée en matière –  Ça parle de quoi? Ça  vient de qui?

Lovely Love Lie est un manga de Kotomi Aoki, créatrice de la série à succès My First Love (adapté en film, bien trop différent du manga à mon gout mais vraiment sympa tout de même).  Lovely Love Lie c’est l’histoire de Riko, une lycéenne des plus banales et complètement fan du groupe Crude Play qui tombe involontairement sur Aki, le compositeur du groupe sans le savoir (parce que bien sûr l’identité d’Aki est secrète). Une idylle amoureuse commence entre eux deux, jusqu’à l’arrivée de nombreux obstacles : L’engouement de Mush pour la musique va-t-elle nuire à sa relation? Les secrets d’Aki vont-ils perdurer longtemps?

Ma critique  

J’avais beaucoup aimé la série My First Love de l’auteure, Lovely Love Lie est dans un tout autre registre, fini les histoires de cancéreux elle décide de se tourner vers le monde de la musique et du show-business. On retrouve malgré tout son penchant pour les mélodrames dans Lovely Love Lie, mais niveau contexte elle s’écarte complètement de ce qu’elle avait fait précédemment. Pourquoi pas.

L’histoire est assez bateau, ne nous voilons pas la face on ne se retrouve pas avec un deuxième Nana dans les mains mais plutôt encore un énième Shojo-type. L’histoire en elle-même est assez invraisemblable : un coup de foudre entre une lycéenne lambda et une méga pop-star mwouais… Bizarrement ça me fait un peu penser au film de Disney Channel : The Biggest Fan . J’adorais ce film quand j’étais plus jeune et je viens de me prendre une claque car il est sortis en 2002…Pour ceux qui connaissent, dites-le-moi dans les commentaires que je me sente moins seule.

Mush est naïve à souhait avec une pointe de rébellion, telle toute bonne héroïne de shojo qui se respecte, mais elle me tape légèrement moins sur le système que les autres. Elle a ce côté fille un peu paumée mais gentille qui fait qu’on peut difficilement la détester. Aki est le modèle même du beau gosse incompris, pas très original mais encore une fois c’est une formule qui marche. Petite mention spéciale, Aki est parfois très peu sûr de lui et ne se donne pas de grands airs, c’est assez agréable. Autour de nos protagonistes, tout un kaléidoscope de personnages qu’un shojo musical se doit d’avoir : Mari la fille à problèmes totalement superbe (tel Reira de Nana), Monsieur Takagi le producteur de musique sans scrupules,  Shinya le mec dans l’ombre de notre héros etc…

Mon verdict est sans appel, aucune surprise dans ce manga, tel Wolf Girl & Black Prince que j’ai chroniqué récemment, en ce moment ça doit pas être une bonne passe manga pour moi! Malgré tout, ça se laisse lire, le dénouement est un peu facile mais encore une fois c’est addictif. Je pense que c’est mon esprit commère -comme beaucoup de filles– qui me fait apprécier ce manga, le « oh mon dieu il a dit ça… Mais que va-t-elle répondre? Suite au prochain tome… » me fait continuer la série doucement mais sûrement. Je me prends au jeu de vouloir toujours connaître la suite quoique je me rends clairement compte que ce manga ne casse pas trois pattes à un canard. Et puis il faut dire que l’auteure de Lovely Love Lie est super sadique, elle nous laisse toujours sur notre fin et a ce don de nous faire croire que le prochain tome sera capital et que toute l’histoire sera remise en jeu, alors que non. C’est frustrant mais captivant.

Côté dessin, un très bon coup de crayon, on retrouve parfaitement le style de la mangaka dans ses planches (ici, ici et ) et je n’ai clairement rien à redire là-dessus, super boulot. J’aurais même tendance à dire que Lovely Love Lie fait partie de ces mangas plus travaillé sur le dessin que sur le contenu.

Pour résumer, je dirai qu’on peut clairement se passer de la lecture de ce manga, on ne loupera pas le chef d’oeuvre de l’année! Maintenant, pour tous ceux qui veulent une lecture fluide et sans prise de tête, Lovely Love Lie est très divertissant (particulièrement pour toutes les filles qui aiment les ragots et les histoires d’amour!). Pour info, un film existe sur l’oeuvre!

Cette critique a été écrite suite au résultat de mon sondage concernant le livre que vous aimeriez que je commente. Merci d’avoir participé au blog, et j’espère vous retrouver encore plus nombreux au prochain sondage!

Sans titre 10

J’ai bien aimé!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s