J’ai vu le film : 5 raisons de lire le livre – La voleuse de livres

Hello everybody,

Il y a un peu moins d’un mois je vous présentais une nouvelle catégorie qui s’intitulait « J’ai vu le film : 5 raisons de lire le livre » qui consistait à défendre l’idée que la vision seule de l’adaptation n’était pas suffisante. J’ai été agréablement surprise de voir un grand nombre de bons retours et d’encouragements à poursuivre cette idée. Donc je vous retrouve aujourd’hui pour défendre un autre ouvrage : La voleuse de livres.

Je rappelle que l’article part du principe que vous avez vu le film, donc il peut contenir des spoilers!

Sans tit44re 1

Aujourd’hui, 5 raisons de lire le roman La voleuse de livres:

 

1. La qualité des silences. Oui, dis comme ça peut paraître étrange. Mais savoir faire taire un personnage, pour nous expliquer ce qu’il ressent par des actions (pleurs, cris, sourires, regards) et non des mots,  c’est tout aussi important que le dialogue. Et l’adaptation a tendance à tout faire dire à ses personnages sans nous laisser comprendre quoi que ce soit par nous-mêmes. Je pense particulièrement à la complicité entre Max et Liesel, ainsi que le caractère très mystérieux d’Ilsa qui est totalement dénaturé par tant de bavardages. Je trouve ça tellement dommage de vouloir nous forcer à aimer des personnages en leur faisant dire des phrases pseudo-émouvantes plutôt que se contenter de laisser apparaître à l’écran les petites gestes de tendresses pures du livre (les petits cadeaux, dessins, compromis et les compréhensions silencieuses etc…)

2. La maîtrise du temps. Je pense que c’est LE truc que je reproche le plus à l’adaptation. Ce qui m’avait le plus émue dans le livre c’était justement cette insertion dans un quotidien sans précipiter le lecteur, on s’habitue à la petite vie du 33 rue Himmel (traduite avenue du « ciel »dans le film…) pour ensuite vivre de façon déchirante les événements marquants. Les choses sont très précipitées dans l’adaptation ce qui donne une tout autre ambiance à l’histoire, bien sûr mettre plus de 600 pages de roman dans un film de deux heures c’est compliqué. Cependant je n’ai pas trouvé judicieux d’avoir une première demi-heure de film ultra-résumée sur des passages primordiaux du livre pour ensuite ralentir l’histoire sur des dialogues Liesel-Max inventés.

3. Un style d’écriture unique. Dans le livre, la narration est faite par la Mort tout comme dans l’adaptation mais elle est beaucoup beaucoup plus présente, elle nous présente les habitants de la rue Himmel comme de vieilles connaissances, des gens qu’elle aurait souvent croisés, certains plus près que d’autres. Elle nous raconte, leurs histoires, leurs secrets, et crée une vraie proximité entre nous et les personnages. Mais également, une présentation des chapitres et des annotations très rigolotes et intéressantes  avec par exemple  : des explications de mots allemands, des avant-goûts des prochains chapitres, ou bien des sortes de traduction de pensées de nos personnages si originaux.

4. Développer les intrigues. Dans le roman, j’ai été révolté d’être spoiler aussi ouvertement par le narrateur. Oui, oui, vous avez bien compris le narrateur nous annonce « lui, il va mourir, n’espère pas! » en plein milieu de l’ouvrage. Et l’excuse qu’il nous donne est la suivante : son but n’est pas de créer le suspens, car étant la Mort et connaissant la fin de l’histoire, il trouve ça mortellement ennuyeux (petit jeu de mots, vous avez vu!) mais de développer les intrigues qui nous y conduisent. Très bien, j’accepte l’idée. Il est vrai que le livre est fondé tout du long, sur des petits événements anodins qui provoquent des réactions en chaîne et créent un certain charme à l’histoire. Et bah figurez-vous, que ce concept d’encourager le dénouement au suspens qui se veut être le cœur de l’ouvrage est complètement absent dans le film. Tellement de petits passages sont modifiés dans l’adaptation qu’il est totalement impossible de reproduire le raisonnement du livre. Du coup je trouve que ça banalise vachement l’oeuvre qui est pourtant très recherchée !

5. Redécouvrez les personnages. Je suis désolée de le dire mais je trouve que les personnages n’ont pas été assez étudiés. Hans se résume trop à un papa gâteau et j’ai eu du mal à retrouver l’ingéniosité qui allait de pair avec la bonté de cet homme; Rosa était assez ressemblante bien qu’un brin trop rude dans ses mots –particulièrement à l’arrivée de Max– et Max n’avait pas du tout la combativité du boxeur que l’on connait. Sans parler de Frau Holtzapfel et de Tommy qui n’existent pas dans l’adaptation.Et mon dieu la femme du maire m’a exaspéré, elle parle beaucoup trop alors qu’elle est censée être une dame brisée par la vie, toujours le regard dans le vide. Liesel était assez bien interprétée mais seul Rudy m’a subjugué, l’acteur lui correspondait tellement bien et ça c’est un réel plaisir de voir mon petit chouchou aux cheveux jeune citron aussi joliment interprété!

Bon vous l’aurez compris, pour moi l’ambiance du livre est très mal retranscrite à l’écran. Ça reste un bon film, il a certains passages que j’ai trouvés d’ailleurs mieux que dans le livre, par exemple la parade, on voit parfaitement bien l’endoctrinement et le maniement d’esprit de l’Allemagne nazie à cette époque. Mais dans l’ensemble il est impossible de reproduire une si belle oeuvre dans un lab de temps si court et surtout le caractère si particulier et si étudié des personnages.

Publicités

5 commentaires sur « J’ai vu le film : 5 raisons de lire le livre – La voleuse de livres »

  1. Je n’ai pas encore eut l’occasion de regarder l’adaptation. Mais compte tenu de la narration particulière du livre, je me dis qu’effectivement, toute la complexité du roman doit être difficile à mettre à l’écran. Pour ce qui est des « silences », je vois ce que tu veux dire. J’aime assez les romans qui ne nous emmène pas forcement dans de long dialogues entre les personnages, alors qu’une simple narration suffit.
    Il y a une auteur que j’aime beaucoup et qui écrit de cette façon, Susan Fletcher (la britannique, pas l’américaine, elles sont deux). J’ai lu presque tous ses romans, ils sont magiques. Personnellement, je l’ai découverte avec « Un bûcher sous la neige », que j’ai chroniqué, comme les autres, sur mon blog. Je conseille ses livres si tu ne connais pas 🙂

    J'aime

    1. Je ne connais pas du tout Susan Fletcher (aucune des deux d’ailleurs) et je serai curieuse de lire un de ces romans un jour (peut être « le bucher sous la neige » haha)!
      Pour ce qui est de la voleuse de livres, il est évidant que retranscrire l’univers exacte du livre est quasiment impossible, la production a pris un grand risque, mais dans l’ensemble il est plutôt pas trop mal reussi. L’ambiance est juste différente, mais pas mauvaise

      J'aime

  2. Coucou, je viens de tomber sur ton blog! … et je sens que je vais revenir! 😉
    Cette nuit, je n’ai quasiment pas dormi car je ne pouvais pas reposer La voleuse de livre avant de l’avoir fini! 🙂 Pour ma part j’ai d’abord vu le film (il y a une année environ) avant de lire le livre. Je n’aime pas faire les choses dans ce sens car le film fixe toutes les images et enlève l’imagination du livre. Au début de ma lecture j’ai failli arrêter car j’en avais marre de « voir les acteurs » et de savoir ce qui allait se passer à chaque page! Puis à l’arrivée de Max, je n’ai plus pu lâcher mon livre.
    Je suis totalement d’accord avec ta critique! Surtout sur deux points. La qualité des silences, on entre tellement plus dans l’intimité des personnages et leur « relations » sont tellement plus vraies. Et je te rejoins aussi sur le style d’écriture. J’ai aimé que l’histoire soit raconté par la mort, qu’elle nous mette à tous moments de « faits importants » sur tel personnage, tel lieu ou situation, qu’elle connaisse les personnages alors qu’il ne la connaisse pas..
    Bref, une très très bonne lecture! 🙂

    J'aime

    1. Hello, tout d’abord merci 🙂 Et ensuite je suis contente que ta lecture te plaise autant, c’est vrai que la voleuse de livres est vraiment pas un roman classique et c’est ce qui fait sa beauté. Une grande bouffée de sentiments pures 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s