Point Manga – Devil’s line Tome 1

devilsline

Quelques Infos sur l’oeuvre :

Titre : Devil’s line

Auteur :  Ryo Hanada

Éditeur : Kana

Prix : 7,45 €

Parution : 2015

(3 tomes parut en France – Manga en cours)

Entrée en matière – ça parle de quoi? Ça  vient de qui?

Devil’s line est un manga de type seinen (Traduction : la cible éditoriale est un homme de 15 à 30 ans) écrit par Ryo Hanada, un mangaka encore inconnu au bataillon. Il nous propose comme premier manga un mélange d’horreur et de romance. En résumé,  l’histoire commence dans un Tokyo où les vampires existent, mais –comme dhab– ils ne peuvent pas révéler leurs identités donc se font passer pour des humains en vivant parmi eux. Une brigade spéciale contrôlée par le gouvernement est chargée de surveiller les vampires de la ville et de les empêcher de boire du sang humain. Le sang humain provoque chez les vampires des accès de folies incontrôlables ce qui rend la moindre gouttelette de sang interdite. Dans ce manga on retrouve le personnage d’Anzai, hybride demi-vampire et agent de la brigade spéciale, et Tsukasa, jeune étudiante habituée à une vie de routine sauvée in extremis par Anzai , qui lient une attirance réciproque et inexplicable. Problème : il est vampire, elle est humaine.

Ma critique 

Pour commencer, je dois dire que je n’ai pas lu le résumé avant d’acheter le manga, j’ai vu une couverture effrayante, pas mal de sang dans les dessins du seinen et je me suis dit : ok je prends. J’aime les mangas d’horreurs : Doubt,  Judge, King’s game etc… et ça faisait pas mal de temps que je n’avais rien lu dans le genre donc je me suis dit pourquoi pas.  Quelle surprise ça a été de comprendre que le manga parlait de vampires, je m’attendais à des zombies, des monstres, des goules à tout sauf des vampires! Mais bon ma foi, ça ne me dérange pas, vampires, je vous aime aussi ♥

Pour le contexte du coup, on peut facilement se dire que c’est du vu, revu et même du sur-revu, mais le côté très sanglant et adulte du manga le différencie des autres. Âmes sensibles s’abstenir, car oui dans ce manga il y a de la violence, de l’enfance difficile et même quelques rêves cochons dis donc.

Au niveau de l’histoire, j’aime beaucoup le dénouement, c’est fluide avec pas mal de rebondissements, l’arrivée de persos dès le premier tome, un univers bien maîtrisé, j’approuve. Le combo Romance/Horreur donne une double raison de vouloir toujours savoir la suite, ce qui pousse à une réelle additivité au tome et ça c’est un vrai plus. Je vous mets au défi de lire le premier tome et de ne pas vous mordre les doigts de ne pas avoir le second!Petite réserve par contre sur la relation qu’entretiennent Ankai et Tsukasa, je trouve que c’est très expédié et pas assez travaillé. C’est une affaire à suivre, il faut voir si sur la longueur ça garde son dynamisme et si la relation entre les personnages s’approfondit.

Ankai est très mystérieux, on a envie de le secouer en lui demandant « Mais que caches-tu bon sang?! » Malheureusement l’héroïne ne nous fera pas le plaisir de le faire pour nous, donc on restera tout le long de ce tome dans le suspens, désolé. Il est cependant très touchant, c’est un peu le stéréotype du gars brisé par la vie, une copie plus sombre de Zero de Vampire Knight. Tsukasa est fade, une héroïne naïve et un peu imbécile comme on en fait dans tous les mangas, j’ai presque envie d’arrêter de commenter les héroïnes de mangas car aucune ne me plaît jamais. Niveau perso secondaire, je n’ai retenu que la blonde –enfin je suppose– de la brigade spéciale qui flirte avec Ankai qui apporte une dose d’humour au manga.

Malgré certains personnages en demi-teinte et un ou deux bémols dans l’histoire, c’est un superbe premier tome! Peu de premiers tomes sont parfaits surtout avec un mangaka qui publie pour la première fois donc je suis vraiment satisfaite de son travail. J’attends beaucoup de la suite en espérant être toujours aussi agréablement surprise.

Je déconseille aux lecteurs exclusifs d’une catégorie de mangas shojo ou shonen, je m’explique, ce manga comporte un caractère gore assez fort qui pourrait ne pas plaire aux addicts des shojos fleur bleue mais également une romance très présente qui pourrait exaspérer les garçons fans d’aventures et de combats qui trouvent les shojos surjoués et niais. C’est une sorte de mixité parfaite entre les deux, qui moi personnellement me plaît beaucoup, mais du coup restreint la clientèle.

Pour voir quelques planches (attention spoil possible) : ici, ici ou ici.

 

 

like 4

Résultat : Super lecture.

 

Publicités

9 commentaires sur « Point Manga – Devil’s line Tome 1 »

  1. Je suis addict des shôjos fleur bleue mais j’aime beaucoup les mangas sombres ^^ Je me dis qu’après Tokyo Ghoul et Shingeki no Kyojin, plus rien ne peux me dégoûter niveau gore et glauque x’) J’aime beaucoup la couverture de ce manga, plusieurs fois il m’a attirée, mais je sais que c’est sur des vampires alors je suis un peu réticente. Si je tombe dessus en biblio, je le lirais cependant, juste pour les graphismes.
    Le côté relation trop vite expédiée dont tu parles me fait un peu peur, c’est ce qui m’énerve dans les shôjos x’)
    Merci pour ta critique !

    J'aime

    1. Mais de rien, je suis là pour ça haha! J’espère qu’il te plairas autant qu’à moi si tu as peur que la romance se déroule trop vite, alors je ne suis pas sure qu’il te plaise car c’est vraiment express, mais sinon, hormis ça il est pas mal sincèrement.

      J'aime

  2. Salut!
    Comme tu le dis à la fin de ta critique, c’est le parfait mix entre gore et romance (mais pas fleur bleue ou dramatisée)!
    J’aime beaucoup ce mélange aussi et justement je cherche des seinen qui pourraient s’apparenter à ça, aurais tu des suggestions? 😀

    Merci

    J'aime

  3. Il faut absoooooolument que tu lises Anatolia Story. Au moins les deux premiers tomes ! (les scans vf son disponible sur internet, le manga n’a pas été éditer en France :/) Si tu es lasser des héroïnes trop shojo-mielleux, Yuri devrait te plaire ! tout au long du manga elle évolue et devient de plus en plus forte.

    Sinon, comme anti-héroïne, il y a Hot Blooded Woman et Switch Girl qui sont pas mal :3

    Pour ce qui es de Devil’s line, personnellement quand j’ai feuilleter le premiers tome je l’ai trouver un peu vide alors que la couverture pétait. Mais je crois que je vais le refeuilleter plus attentivement…
    Si tu aimes bien ce genre, pourquoi pas Forteresse of Apocalypse (zombie), Dusk Maiden of Amnésia (phantome) ou Beyond Evil (démon) ? perso je les ais beaucoup aimé !

    J'aime

    1. Pour Anatolia story je reste un peu perplexe sur le chara design, je suis pas super fan >< m'enfin bon, je n'aimais pas du tout celui de One piece et pourtant je suis une fan inconditionnelle. Switch girl je connais; c'est très sympa! Hot Blooded Woman, j'irais surement voir ce que ça vaut 🙂 !Fortress of Apocalypse me tente pas mal, c'est sorti en france? Maiden of Amnesia me fait beaucoup penser à la fille des enfers niveau chara design, ça peut être pas mal ! Beyond Evil à l'air cool également

      J'aime

      1. Je te l’accorde, moi non plus je ne l’aimais pas trop au début ! x) mais finalement je m’y suis vite habitué (Hot Blooded woman aussi à un chara design particulier d’ailleurs ^^ )
        Oui, il y déjà six tomes édités en France !
        C’est vraie qu’ils ce ressemble, mais je crois que je préfère celui de Maiden of Amnesia que je trouve plus jolie :3
        Très sérieusement, Beyond Evil, après avoir lus le premiers tome, j’ai courus m’acheter les deux autres. Je pensais pas être à ce point emballé mais j’ai si vite adhérer à l’histoire !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s